Entrepôts / Chariots autonomes : le guidage automatique prend son envol

Boostés par la vente en ligne et la 5G, les chariots autonomes progressent en logistique. Avec deux arguments : la productivité et la sécurité.

L’automatisation des engins de manutention ne connaît pas la crise. Les convoyeurs mécanisés, les chariots automatisés et les robots autonomes se développent dans les entrepôts. Les constructeurs comme les cabinets statistiques parlent d’une progression annuelle du marché de 10 à 20 % entre 2021 et 2026.

Le secteur est porté par la construction de surfaces logistiques géantes, par l’essor du e-commerce, mais aussi par une connectivité de plus en plus puissante, avec la cinquième génération de téléphonie mobile (5G).

une connectivité plus puissante boostée par la 5G

Les véhicules à guidage automatique en première ligne

Parmi un ensemble de systèmes de plus en plus complexes, communiquant en temps réel avec des logiciels de gestion de l’entreposage (WMS), les véhicules à guidage automatique (AGV) sont sans doute les plus accessibles aux transporteurs. Les AGV sont des modèles autonomes des chariots utilisés pour la manutention des charges et la préparation des commandes.

Ces véhicules ne sont plus conduits par des opérateurs mais téléguidés par le système d’information logistique. Les gerbeurs et autres chariots guidés embarquent un module de connectivité, ainsi que des capteurs et radars qui assurent leur déplacement autonome.

Filoguidage, optoguidage…

Comme leurs homologues traditionnels, les AGV sont capables de porter des charges de plusieurs tonnes. Ils peuvent charger des palettes pour les apporter aux préparateurs de commande ou sur les quais de chargement par exemple.

Les AVG se déplacent par filoguidage et optoguidage (lecture de bande magnétique ou de piste colorée au sol), ou encore par géoguidage (GPS). Ils détectent la présence d’obstacles, de piétons ou d’autres AGV, adaptant leur comportement en s’arrêtant ou en les contournant.

Une productivité non-stop !

Le principal avantage des AGV, c’est bien sûr la productivité. Capables d’effectuer des tâches de manutention répétitives et pénibles, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, les machines induisent une réduction du coût des ressources humaines. En termes qualitatifs, les opérateurs peuvent se concentrer sur des tâches à plus forte valeur ajoutée.

une hausse de la productivité grâce au service non stop 24/7

Les AGV permettent aussi de réduire les accidents corporels et les dommages sur les marchandises. De plus en plus compacts et maniables, ils peuvent être utilisés dans des entrepôts de taille réduite.

Facebooktwitterlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *